Archives de catégorie : CR Sorties

SORTIE AU MOURET DANS LE VAR LE 11.09.2021

Participants : Magali, Béatrice (C/R), Yves dit Senior, Pascal, Nicolas
TPST : 7h
A l’initiative de Magali, c’est à 9h que nous nous retrouvons au parking de l’hôpital de Draguignan, direction les gorges de Châteaudouble. Nous faisons nos sacs et entamons la marche d’approche. Nous traversons une 1ere fois la Nartuby, puis son affluent : la Nartuby d’Ampus. L’eau est très claire en cette fin d’été.
Petite montée et nous arrivons au trou 20 minutes après. Nous nous équipons :  néoprène  légère, sous combi, combi, baudrier et quelques 😉 vêtements de plus pour les frileux ou frileuses ?
Nous équipons l’entrée, un P6 puis un fractio assorti de 2 dév et nous voilà au milieu d’un sacré courant d’air. Nous cheminons dans la galerie, un petit rappel et nous arrivons au siphon. Les bouées sont les bienvenues et c’est parti : 1er siphon : environ 25m et un 2eme de 30 m dans une eau à 8°. Arrivés sur la berge, l’eau est omniprésente, une grande cascade et les roches suintent. Nous ferons 3 remontées sur corde pour atteindre la galerie supérieure dans laquelle  nous devons nous baisser pour cheminer. Nous atteignons une énorme galerie où coule la rivière. Petite pause pique nique pour tout le monde et nous continuons notre cheminement en suivant le cours d’eau cristallin. La rivière a creusé ici de nombreuses vasques de toutes les formes, sculptée la roche. Certaines parois ressemblent à des lames très aiguisées et à des troncs d’arbres coupés au centre laissant apparaître des cernes annuels. Au fur et à mesure de la progression, le plafond s’abaisse et nous nous contorsionnons quelque peu pour trouver le passage adéquat dans ce boyau. Séance photos et observation de la roche puis notre progression nous amène dans la galerie fossile. Arrêt sur un banc de sable propice à un prochain bivouac ? Nicolas ira jeter un œil un peu plus loin ou 2 galeries se rejoignent. Nous décidons de faire demi-tour et d’entamer le retour. Jugeant ne pas être assez mouillée, Béatrice tombe dans une grosse vasque qui finit vraiment de la rafraîchir…La chaleur de l’extérieur nous ravit.

Très belle cavité Varoise aquatique  qui mérite le détour

RETOUR A LA MESCLA LE 26 JUIN 2021

Sortie organisée pour aller vérifier que la cavité n’a pas souffert de la tempête Alex pour pouvoir programmer une sortie d’initiation spéléo en septembre pour les plongeurs du club d’Yves (Senior au SCOF)

Participants; Magali, Béatrice, Félix, Nicolas M, Patrick(CAF Fréjus), Yves
Rendez-vous à 9h15 à la boulangerie pour les achats de dernière minute et en route pour le parking de la grotte ; désert, nous serons seuls pour batifoler ! La clé est là et Magali se faufile pour refermer la porte. Nous attaquons les échelons de la galerie des Tobogans et Félix pose une corde pour plus de sécurité ! Nous arrivons au lac suspendu bien rempli et Yves va vérifier l’état de la voute mouillante…peu de volontaires pour la baignade et nous décidons de rebrousser chemin. Nous nous enfonçons au passage dans un diverticule boueux pour aller admirer les sculptures de l’art spéléo et maculer nos combis pour faire genre !Béatrice au bord de l’hypoglycémie demande à manger…et nous décidons de ressortir pour aller casse crouter dehors au chaud.Retour au frais et visite du siphon 1 bien bas avant de revenir ramper dans la boue fraiche du boyau qui part en face dans le prolongement de la galerie d’entrée ; sur le parcours un départ montre des traces fraiches de désob attendant les volontaires pour dégager la caillasse…Puis destination la baignade à droite de l’entrée pour se rincer dans la rivière. Descente hésitante sur la vieille corde pour aller plouffer dans la première vasque bien sombre…ça passe, on ressort et après un court ramping on replonge …et encore jusqu’à apercevoir la lumière de la sortie. Arrêt lavage frotti-frotta puis plongeon rafraichissant et photos dans le Var au courant assez fort. Retour le long du train et de la route en brandissant le casque, sur suggestion heureuse de Béatrice, pour avertir les automobilistes !Là, Patrick, royal, sort la table et les boissons et nous nous installons confortablement pour siroter au bord de la route comme des vrais vacanciers !
Super sortie ludique et variée à recommander en initiation ! TPST peut-être 3-4h…

DROIT DE CAVOTTES LES 4-6 JUIN 2021

Enfin une troupe de 14 jeunes envoyés en initiation aux Cavottes par le CDS pour prendre la relève des éléphants du SCOF qui les cornaquaient quand même! Et pas de SSF ni d’hélico de soutien pour cette joyeuse bande!

Prétentieux ce jeune…Le Président reste dubitatif!

Pour lire le compte-rendu et voir plein d’autres photos, cliquez ICI

Ah, l’échelle que j’aime!

PAS D’ABSTENTION DANS LE DOUBS LES 21 -23 MAI 2021

Participants :  Annabel, Keltia, Philippe

Départ de la Région parisienne vendredi à 10h45, arrivée à la Bretonnière après quelques courses à Dôle vers 18h00. Installation dans le gite au calme.

Préparation des kits, révision des nœuds et diner pantagruélique. Samedi : Lever tranquille vers 9h00 et départ pour La Malatière à Bournois à 10h30.

Sur place, personne. Nous serons vraiment tranquilles pour équiper le trou surtout qu’il ne pleut pas. Philippe et Keltia équipent la main courante et tête de puits avec sangles sur A.N. en début de puits. Un kit installé par Keltia permet de gérer le frottement. Tout le monde est descendu à 12h30 et nous nous engageons dans le fossile, qui non seulement glissant est particulièrement humide en ce moment …. Les deux ressauts sont équipés en fixe et allègrement franchis. Keltia équipe une main courante sur la petite vire de droite, pendant qu’Annabel fait quelques clichés. La descente se poursuit sans encombre jusqu’à la cathédrale.

Virage sur la gauche et descente dans la galerie concrétionnée, puis ‘boyassous’ et ramping pour déboucher dans la salle du pilier. Pause variée et pates au sésame dégustées a même le sac de congélation (il n’y aura pas de photos publiques 😉). A noter que les chiroptères ont déserté la cavité, sans doute normal à cette époque. La progression continue jusqu’à la grande vire. Equipement par Philippe. Annabel passe en premier la boite aux lettres et fait connaissance avec l’eau un peu fraîche de la mare d’accueil. Nous progressons ensuite dans le métro sur quelques centaines de mètres avant de faire demi-tour.

Quelques interrogations sur les embranchements plus tard, dés équipement, dont la petite vire par Annabel, nous sortons du trou à 18h30. La pluie menace mais ne tombe pas. Retour au gîte et préparation du diner pantagruélique.

Dimanche : Lever tranquille vers 9h00 et départ à 10h30 pour Nans Sous Saint Anne où nous arrivons vers midi. Après un petit café pris dans le respect des distanciations sociale au bord du Lison, nous nous dirigeons vers le départ de la Via. Nous choisissons le chemin facile pour plus de tranquilité et dans le respect des muscles endoloris des rampings de la veille. La boucle est vraiment chouette avec une vue splendide sur la vallée. Pas besoin d’aller très haut pour se faire plaisir.

Après un petit pot à la buvette du refuge des repaires, visite à la source du Lison, au creux billard et au proche Sarrazine puis direction Cléron pour lavage du matos. A cette occasion, un lave-corde sera offert en sacrifice à la Loue. Retour au gite à 21h et préparation du dernier diner pantagruélique.

Lundi : Rangeage, lavage, départ vers 10h30. Un passage à Dôle pour faire des emplettes et boire un café/thé au lait en terrasse (ca faisait longtemps !) et retour sur Paris.

Bref un chouette we tranquille, où Annabel a pu refaire quelques pas sous terre dans un environnement non équipé touristique et découvrir de beaux bassins naturels.

ANNIVERSAIRES et PHOTOS A MALAVAL 17-20 mai 2021

Après une tentative avortée en début d’année à Malaval, une nouvelle expédition a été organisée pour aller faire des photos dans la galerie moins connue des TUCS en vue de la réalisation prévue d’un livre sur la cavité.

Se sont donc retrouvés au gite de Daniel ANDRE, aux Combes, Michel BOUTHORS, Annie POREBSKI, Alain BANCAL, Jeff FABRIOL et Yves MARANG (Senior) pour aller titiller les concrétions…

Jeff et Yves étant tous deux nés en mai en ont profité pour arriver le dimanche 16 mai au soir pour se fêter mutuellement bon anniversaire en amoureux!

A la tienne le Vieux!

Un séjour productif avec son lot de spaghettis bolognaises et d’émotions souterraines de toute nature…dont des spéléothèmes remarquables!

Quelques photos prises dans l’action par Senior

Pour lire le compte-rendu détaillé de Michel, cliquer ICI

Et pour finir quelques clichés de notre maestro Jeff

LES VIADUCOLOGUES PERSISTENT!

Samedi 15 Mai : poursuite des entrainements au viaduc

Participants: Keltia, Bruno, Philippe, Annabel Rendez-vous habituel au parking à 10h30 avec Keltia et Bruno, arrivée sur le viaduc à 11h. Nous équipons une demi-vire du début du viaduc avec deux descentes au début de la première arche. Keltia équipe avec Bruno deux descentes complémentaires au milieu de l’arche pour l’initiation. Arrivée d’Annabel pour l’initiation à 13h. Nous déjeunons en même temps que nous présentons le matos et les rudiments d’usage du descendeur . Deux premières descentes pour Annabel, en double avec Keltia, puis montées-descentes au cours de l’après midi, ponctuées par des passages par la vire. Quelques exercices de conversion pour ponctuer le tout

Tempus fugit… Déjà 16h30, Il est temps de déséquiper pour un retour au parking à 17h.Journée sympa, avec un peu de soleil mais pas trop 😊 Annabel, dont l’activité cordes est plutôt orientée escalade était contente de ce premier contact avec les équipements spéléo.

A suivre samedi prochain avec Lin pour une nouvelle initiation.

Entrainement des Casques Bleus…

CA S’ENTRAINE POUR TOUS LES SENS AU VIADUC!

Samedi 8 mai

Participants : Keltia, Kyllian, Albin, Julien, Bruno, Philippe.

Rdv comme à 10h30 au parking habituel. Bruno est arrivé peu plus tôt et a déjà monté des kits cordes. Il redescend récupérer Philippe pour terminer la montée des kits nécessaires à l’entrainement. Keltia et les trois garçons nous rejoignent quelques minutes plus tard sur le viaduc. Nous attendions un quatrième initié qui finalement n’a pas donné suite.

Bas les masques, haut les casques!

Equipements par Philippe et Bruno de 4 descentes avec fractios + 1 demi-vire. Pendant ce temps, Keltia commence à équiper nos jeunes initiés et donne une leçon sur le matériel à utiliser avec 1ers entrainements sur le Viaduc de manipulation du descendeur.

Les initiations montées-descentes commencent, mais arrêtées par la pluie, et la faim à 13h.

1ére descente de Julien sous une pluie torrentielle ! Albin aura déjà fait un remember avec Bruno.

Reprise vers 13h30. Bruno installe une autre descente à l’aplomb de la voute, et les aller-retours reprennent pour la suite de l’après-midi. Julien s’essaye aussi à quelques conversions sous l’œil attentif de Philippe. Les jeunes initiés finissent par enchainer les descentes, montées, vire … à chaque fois sous le regard de Bruno, Philippe ou Keltia … heureusement que nous étions 3 😊

16h30 : Déséquipement et remballage matos, couvre-feu oblige… et orage imminent ! Malgré un temps pas très agréable, ponctué d’orages et de fortes rafales, des garçons hyper motivés aujourd’hui. Un we sous terre sera sans doute à programmer rapidement pour consolider l’envie.

Samedi 1° mai

Participants: Keltia, Bruno, Philippe

Arrivée au parking habituel à 10h30 pour tout le monde.

Montée au viaduc, petit café et début de l’équipement à 11h15. Il y a beaucoup moins de passant que la semaine passée. Le temps y est pour beaucoup, nuageux et un peu menaçant. En revanche des groupes d’escalade assez nombreux ont investi le pont. Rencontre avec Franck Chauvin et échange sur les stages Canyon du CDS.

Philippe équipe la petite vire, comme la semaine dernière. Keltia et Bruno sont à la troisième pile de 25 m ; deux équipements fractionnés dont un avec déviateur après passées les premières minutes de redécouverte de la sensation lié au vide : Le jour, c’est plus impressionnant que de nuit 😊.

12h30 : Déjeuner sur le tablier sous un début de petit crachin qui va rapidement se tarir. 13h30 : Reprise des activités sur la digestion, … un peu froid, mais sensation qui disparait rapidement avec l’effort. Après quelques passages de vire, montées, descentes, dés équipement (sans jouer à lion couché), débrief des prochaines activités et retour à 16h30 au parking.

D’un point de vue général, belle journée maussade, mais le corps recommence à fonctionner ; les courbatures moins présentes que la semaine passée.

Samedi 24 avril

Participants: Keltia, Bruno, Philippe

Suite à l’autorisation de la Fédé de pouvoir faire 30km de déplacement nous nous sommes jetés sur cette opportunité de liberté. Nous avons pu faire un entraînement au viaduc, Phililppe, Keltia et moi.

Philippe à équipé la vire en début de viaduc. Keltia à équipé 2 voies simples sur petite arche et déséquipé la vire (voir photos). Nous avons rencontré le SCP sans Louis et partagé les équipements. Le monde est si petit qu’après une sympathique conversation Phil est Keltia se sont rendu compte que le compagnon de Pascale était un de leur collègue de travail. « True Story ».

Le temps était chaud et beau 😊 ; on en oublierait presque le confinement. Déséquipement à 16h et retour à la maison pour 18h, le temps de faire quelques courses, confinement oblige….et des images

VISITE DES CARRIERES DE CAUMONT 20.02.2021

Sortie d’initiation spéléo réalisée en interclub; lire le compte-rendu complet avec photos en cliquant 👉 ICI

Notre Groupe devant l’entrée de la carrière du Pylône, photo Xavier

Un peu d’histoire:

Les carrières de Caumont sont exploitées depuis les premiers siècles de notre ère. Leur exploitation à ciel ouvert a donné le
nom à la commune : Caumont = Calvus mons, le Mont chauve. Leur exploitation est devenue, par la suite souterraine.
La pierre de Caumont a servi à l’élaboration de nombreux monuments de la région, dont la cathédrale de Rouen. C’est en
1910 que l‘activité d’extraction de la pierre cessa.
Les carrières furent utilisées pendant la seconde guerre mondiale comme bunker par les Allemands en vue d’y construire
une usine troglodytique de fabrication d’oxygène liquide. Ce gaz devait servir de comburant pour la fusée allemande V2
destinée à bombarder Londres. L’usine de béton armé fait 211 mètres de long, 12m de large et environ 10m de hauteur.
Cette usine ne fut jamais fonctionnelle et le projet fut abandonné en juillet 1944 sur l’avance des alliés.