GOURNIER AOUT 2009

Cela faisait plusieurs année que je voulais refaire une balade dans cette superbe rivière souterraine. Nous avions du d’ailleurs annuler plusieurs fois cette sortie pour cause de météo défavorable.
Par cet été de sécheresse, germait de nouveau l’idée d’aller se faire une petite sortie en classique à Gournier, histoire de se délier un peu les pattes après le camps picos…
Nous profitons également de cette sortie pour se revoir avec les collègues de Caussade.
N’ayant pas une très grosse forme, je propose d’aller se balader assez loin dans la rivière tout en faisant un bivouac.
les participants Bastien, Rémy et Yannick de Caussade Vincent et François du SCOF.
les préparatifs Rien de bien spécial à ajouter si ce n’est la venue d’orages importants à quelques jours de notre sortie. En arrivant à Pont en Royan on me rassure : la cascade de tuf est à sec. En montant la veille au parking de choranche je dois cependant modérer cette observation : le niveau du lac approche les 30 cms… mais la météo est nickel pour les 3 jours suivants.

C’est donc parti !
Vendredi 28 Août Vers midi nous nous dirigeons vers le lac d’entrée.

Après une rapide navigation (mais pas trop quand màªme !), nous prenons pieds dans le réseau fossile de Gournier.

Après un petit kilomètre de réseau nous retrouvons de nouveau la rivière souterraine et les obstacles s’enchainent. La progression est excessivement variée et les spectacles souterrains magnifiques.

Après une longue progression, chargés par nos sacs, nous arrivons au bivouac des Dijonnais dans la galerie du chaos o๠nous nous installons pour la nuit :


Samedi 29 Août Nous nous levons tôt (7h30) mais finissons par partir que vers 9h30 du camp. Nous enchainons l’aquagaleire (j’adore), la salle des Burgondes et la 5ième avenue. Arrivés au P7 qui marque le terme de cette galerie et le début de la galerie des Noukys nous décidons de faire demi tour (+560m, environ 6,8 km de l’entrée).

Nous rentrons au bivouac vers 14h45 histoire de se reprendre un repas chaud avant de ressortir de la cavité tranquillement vers 23h30. Une bien belle sortie dans une cavité exceptionnelle !

Conclusion
Nous soulignons l’efficacité des locaux qui ont dépollués la combinaison de Vincent qui avait juste été déposée dans le fossile. Merci à eux de l’avoir ressortie, lavée et retournée à l’heureux propriétaire. Nous pouvons également constater l’efficacité de nos collègues de Caussade pour la communication : l’article de la dépêche
Crédit photo : Vincent Schneider

ZeBarbare

9745total visits,1visits today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.