Tous les articles par Senior

TRAVERSEE COUFIN CHEVALINE 21-22 MARS 2014

LA FINE EQUIPE FRANCO-SUISSE


SORTIE SCOF A COUFIN  21-22MARS2014

Cette sortie qui nécessite l’accompagnement par un membre du Groupe Spéléologique Valentinois, reportée à plusieurs reprises à partir de janvier pour des raisons de disponibilité ou de conditions météo, a finalement pu se réaliser ce weekend de mars malgré une météo menaçante… Ce fut une sortie internationale puisque deux amis suisses se sont joints à nous.

Participants : SCOF : Barbare, Junior, Senior Spéléo Club de Vouvry : Didier CARDIS, Cyril LAGGER

Accompagnant du GSV : Patrick BRACHET – super sympa- Gite : VOL DE NUIT à Chorance – très correct-

Bon, avec cette météo on était moyennement motivés la veille du départ mais on aurait le feu vert ou rouge sur place du big chef des grottes le samedi matin! Après l’arrivée tardive habituelle au gîte et la jonction avec l’équipe des suisses nous avons passé une bonne nuit en ne pensant pas au lendemain…

Rendez-vous 9h sur le parking avec Patrick pour aviser…Temps couvert mais pas de pluie, annoncée avant 14h… Feu vert pour y aller ! Le groupe passe la voûte mouillante du départ après le barrage et nous voilà partis … Première partie en montée avec quelques belles cascades sans trop de difficultés ni trop d’eau jusqu’à la jonction puis la descente dans les cascades, marmites et canyons: impressionnant, majestueux…et inquiétant car le niveau de l’eau montait derrière nous avec un bruit caractéristique, ce qui nous faisait accélérer le pas…

A la sortie il y avait du jus et Barbare a installé une corde pour que nous puissions sortir en sécurité dans les tourbillons…sous les projecteurs de la grotte publique qui a ainsi pu fournir une attraction supplémentaire aux touristes de passage dans la salle de la Cathédrale pour le son et lumières ! Un bisou au passage aux protées toujours agglutinés dans l’aquarium et un retour aux sources, à savoir la voute mouillante du départ maintenant bien submergée.On a eu chaud et c’était limite : la pluie était en avance sur son horaire prévu et on aurait pu avoir des sueurs froides en cas de pépin ! Même le patron de la grotte avait quelques soucis avant de nous voir ressortir ! TPST je crois environ 5-6h.

SORTIE EN FANFARE                            

Son et lumière « live »inédit  pour les spectateurs de la grotte Chorance.

La suite fut un combat de ravioles et de bières traditionnel ! Une belle sortie et nous tenons à remercier le GSV et Patrick BRACHET en particulier pour nous avoir permis de la faire.

Dimanche : virée dans la grotte Roche et son labyrinthe avec quelques hésitations pour trouver la sortie !

STAGE PREVENTION AUTO-SECOURS & SECOURISME

Ce stage de formation et d’entretien annuel était organisé le 17 novembre 2013 par le CDS 91 au viaduc des fauvettes et animé par Franck CHAUVIN, avec trois participants dont Senior, du SCOF et deux cordistes.

Plusieurs thèmes à l’ordre du jour pour s’en sortir en cas de problème :

–       perte de la poignée : présentation et essai sur corde des différents moyens de remplacer cette poignée que je perds régulièrement (personne n’a retrouvé à ce jour celle que j’ai perdue en haut du viaduc lors de la Grande Vire…je soupçonne Néand en représaille du pantin fictif…) : machard et prussik , poulies bloquantes de différentes tailles, shunt ;

–       perte du croll : nœud de Rémi ; effectivement il faut deux mouskifs ovales identiques sinon ça ne coince pas !

–       perte du descendeur : demi-cab sur mouskif acier de préférence et clé de mule en tension pour bloquer ; et l’occasion de tester la conversion montée- descente approuvée FFS en fixant la petite longe au dessus de la poignée, ce qui permet de se décroller et fixer calmement le descendeur sans faire de nœuds. Attention, cela ne remplace pas la méthode tradi avec le croll, bien plus sécurisante quand on est plein pot…

–       décrochage par la méthode de la longe crollée … j’ai déjà oublié comment faire … mais j’ai noté de se croller sur sa longue courte en redescendant après avoir décroché la poignée pour se rapprocher de la victime  au lieu d’accrocher les 2/3 mouskifs qu’on n’a pas…Effectivement c’est plus rapide et confortable.

–       le coupé de corde en charge sans couteau : corde 9mm contre 9mm en quelques minutes, sangle de parapente contre 9mm en 4 coups de cuillère à pot ! Brrr…on comprend que les cordes en double ne doivent pas tricoter dans les puits !

–       tortue individuelle et point chaud d’attente, à l’aide de la BAM (Bougie Améliorée Maison dans une cannette) que j’ai enfin vu fonctionner ! J’en ai même fabriqué deux, une pour Junior et une pour moi ! passez commande si intéressés –bon prix !-

Ca donne envie de prier ce nid d’amour…Mais attention aux courants d’air !

Senior

GOURNIER AOUT 2009

Cela faisait plusieurs année que je voulais refaire une balade dans cette superbe rivière souterraine. Nous avions du d’ailleurs annuler plusieurs fois cette sortie pour cause de météo défavorable.
Par cet été de sécheresse, germait de nouveau l’idée d’aller se faire une petite sortie en classique à Gournier, histoire de se délier un peu les pattes après le camps picos…
Nous profitons également de cette sortie pour se revoir avec les collègues de Caussade.
N’ayant pas une très grosse forme, je propose d’aller se balader assez loin dans la rivière tout en faisant un bivouac.
les participants Bastien, Rémy et Yannick de Caussade Vincent et François du SCOF.
les préparatifs Rien de bien spécial à ajouter si ce n’est la venue d’orages importants à quelques jours de notre sortie. En arrivant à Pont en Royan on me rassure : la cascade de tuf est à sec. En montant la veille au parking de choranche je dois cependant modérer cette observation : le niveau du lac approche les 30 cms… mais la météo est nickel pour les 3 jours suivants.

C’est donc parti !
Vendredi 28 Août Vers midi nous nous dirigeons vers le lac d’entrée.

Après une rapide navigation (mais pas trop quand màªme !), nous prenons pieds dans le réseau fossile de Gournier.

Après un petit kilomètre de réseau nous retrouvons de nouveau la rivière souterraine et les obstacles s’enchainent. La progression est excessivement variée et les spectacles souterrains magnifiques.

Après une longue progression, chargés par nos sacs, nous arrivons au bivouac des Dijonnais dans la galerie du chaos o๠nous nous installons pour la nuit :


Samedi 29 Août Nous nous levons tôt (7h30) mais finissons par partir que vers 9h30 du camp. Nous enchainons l’aquagaleire (j’adore), la salle des Burgondes et la 5ième avenue. Arrivés au P7 qui marque le terme de cette galerie et le début de la galerie des Noukys nous décidons de faire demi tour (+560m, environ 6,8 km de l’entrée).

Nous rentrons au bivouac vers 14h45 histoire de se reprendre un repas chaud avant de ressortir de la cavité tranquillement vers 23h30. Une bien belle sortie dans une cavité exceptionnelle !

Conclusion
Nous soulignons l’efficacité des locaux qui ont dépollués la combinaison de Vincent qui avait juste été déposée dans le fossile. Merci à eux de l’avoir ressortie, lavée et retournée à l’heureux propriétaire. Nous pouvons également constater l’efficacité de nos collègues de Caussade pour la communication : l’article de la dépêche
Crédit photo : Vincent Schneider

ZeBarbare

ABRIS ORNES DU MASSIF DE FONTAINEBLEAU

Compte rendu de la sortie prospection pour repérer le 06/12/2008

Participants : Grégoire, ZeBarbare

Le massif de Fontainbleau est particulièrement riche et préservé en ce qui concerne les traces laissées par nos ancêtres.
Profitant des nombreux abris qui s’ouvrent sous les dalles de grès, les hommes ont laissé le témoignage de leur passage sur les murs des cavités.

Pour en savoir plus : l’art rupestre en Essonne

Quelques photos de la sortie:


Auvent Poignant

D’autres photos sont disponibles dans notre galerie de photos :
galerie photo – massif de Fontainbleau