DÉSOBSTRUCTION a CAUMONT 1 septembre 2020

Collectif de travail réseau Salle Du Bateau

Clubs participants en 2020

Méandres     SCOF            ESH            

SSPC.           ARCADE     Abîmes

 Sortie du : 01/09/2020                De 13 à 17h30

Présents : Pierre Beaufils, Nathan Fleuret, Noël Philippe.

Cette demi-journée s’est faite sur le pouce, trop pressé de voir la suite. A13h j’étais sur place, pour 14h initialement. J’en profite pour ramener la brouette remise en état par François Messé, merci à lui. A mon arrivée dans le réseau je lève un croquis avec mesures et direction. Mes 2 compagnons arrivent pendant ce temps. Nous nous mettons en place, je creuse en bout de l’espace, Nathan agrandi le passage d’entrée dans l’espace, Noël tire les bennes et les vides dans les seaux. En bout de l’espace le travail est rude, je creuse allongé à bout de bras. Au bout de quelques temps, je teste, ça ne passe pas, mais je distingue l’espace, cela me semble plus grand que le précédent (la suite me dira que j’étais encore optimiste) Je demande à Nathan plus svelte que moi, de faire l’essai, mais ça coince aussi. Je dois élargir. Nouvel essai, je bloque les pieds de Nathan, expiration et nouvelle naissance, il passe se retrouve dans l’espace 2 plus petit que le précédent, avec à l’opposé une voûte basse ne demandant qu’à nous recevoir en creusant un peu. Comme dans l’espace 1 le sol est couvert d’argile craquelée par endroit. Au plafond une diaclase pleine de mondmilch noir qui a dégouliné sur le sol. Elle se prolonge sur la paroi de gauche et Nathan me fait remarquer une chose que je n’ai jamais vu, le mondmilch est cristallisé par la calcite. Il me montre également une partie d’oursin pris dans la masse du plafond, peut être un Hemicidaris cénularis du jurassique inférieur, à confirmer. Je prends quelques photos et n’y tenant plus, trop tentant, Nathan s’empare de la pelle et agrandit le passage. Deuxième naissance, nous tenons tout juste à deux dans ce troisième espace et surprise, pas de suite, un monticule de sable graveleux obstrue le passage. Je fouille avec la pelle mais rien, il y en a sûrement très épais. Cela est peut-être bon signe…! Noël est passé dans l’espace 2 et ne montrera que le bout de son nez dans l’espace 3. Aujourd’hui nous avons atteint les 100m de réseau. Quelle avancée depuis 1972, dommage que les frangins et mon ami Hans ne soient pas là.

Pour poursuivre sans trop de travail il nous faut agrandir la suite de la goulotte, pour le passage d’un chariot porte bidon benne offert par Jean Pierre Viard. Mais avant toute chose pour travailler et avancer dans de bonnes conditions, remettre en état le cheminement jusqu’à la salle du Dôme. Pour se faire, combler les trous avec les débris de carrière, supprimer les surplus d’argile, voir retourner les tôles qui se relèvent, fixation des tôles au sol Je verrai cela à mon retour de vacances.

Un autre point positif et qui fait plaisir à voir, des jeunes comme Chloé et Nathan qui s’intéressent à la recherche et la découverte de nouveaux réseaux, merci au SSPC.

Le fossile.
La suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.