SÉJOUR DANS LES ALPES MARITIMES

Dimanche 1er mars

Participants: Yves MARANG (SCOF), Yves LEGER (SCOF), Guillaume son fils et Thess son amie.

Via ferrata des demoiselles du Castagnet à Puget Thénier.

Via cotée D+ de 257m de dénivelé, avec 1 pont népalais, 1 pont de singe et 2 tyroliennes, dont une de 450m ! Poulie speed obligatoire. Droit d’accès 8€. Location possible de matériel 25€.

Nous partons tranquillement vers midi, car le temps est maussade ce matin.

Après un petit casse-croûte au pied de la via, le temps s’améliore. Nous parcourons sans problème toute la première partie, très verticale mais bien ferrée. 

Le pont népalais est bien tendu et vite avalé.

Plus loin, le pont de singe est en plein vent et bouge pas mal.

Les 2 tyroliennes ne posent pas de problème, notons cependant une arrivée très rapide de celle de 450 m, avec le vent qui nous pousse par derrière. Senior qui est parti en premier, en fera les frais, le système de ralentisseur à l’arrivée ayant été endommagé par la dernière tempête.

La via étant plein sud, prendre beaucoup d’eau si il fait chaud.

et une p’tite vidéo en cliquant…

Samedi 7 mars

Participants : les mêmes.

Grotte de la Mescla sur les bords du Var.

Accès au trou – marcher en direction de Digne depuis le parking au bord de la route M6102, avant le 2ème tunnel pour trouver le chemin qui monte à l’entrée… prendre une clé à pipe de 19 et la topo. On peut ramper sous la grille, si nécessaire!

Première balade en prenant à gauche vers l’est au 1er carrefour après la porte. Nous cherchons la galerie des toboggans, mais nous tournons trop tôt, et nous visitons une première galerie, pour buter au fond sur une obstruction, après deux passages boueux et humides…Retour pour l’embranchement des Toboggans qui grimpe vers les hauteurs avec ses échelons plus ou moins branlants et des cordes lisses ou à nœuds, disons un peu usées… Il y a de la grimpette et de la descente glaiseuse où on se demande si on pourra remonter sans problème! Passage devant un petit lac suspendu avec son tuyau de vidange et descente du dernier ressaut en direction du siphon.

De retour au carrefour, Sénior retrouve son kit avec soulagement. Nous grignotons avant de nous enfiler dans la galerie du lézard qui grimpe aussi. On rampe dans des laisses d’eau bien boueuses et on fait demi-tour à une espèce de voûte mouillante…mouillante !, mais la galerie continue derrière. Prévoir quand même d’emporter une corde de 20-30m pour sécuriser, le cas échéant, surtout en initiation pour ces galeries.

Retour au premier carrefour, juste après la porte d’entrée. Prendre la galerie en face (sud), et monter à l’échelle à droite pour aller voir les siphons et s’y tremper dans l’eau tiède en frissonnant à la lecture des plaques commémoratives des plongeurs morts… Quelques passages sont équipés.

Retour au carrefour de  l’entrée et cette fois, prendre la galerie de droite (ouest), pour descendre dans les vasques qui permettent de sortir au niveau du Var, (à l’étiage seulement). Il faut savoir nager … mais l’eau avoisine les 19 °C, car les siphons (très beaux), sont alimentés par de l’eau thermale légèrement salée! On peut enfin se laver dans la dernière vasque, avant d’aller frôler le Var, qui lui est glacé. On ressort nickel propre et on grimpe sur les rails du train pour une petite escalade du talus (en direction de Digne) qui permet de retourner au parking!

Mais il fait frais, car le parking est à l’ombre, et on est mouillés.

Prévoir serviette et changes bien secs et chauds…

La bière attendra le chemin du retour pour retrouver le soleil au lac de Broc où nous pouvons enfin manger.

TPST 4h

Jolie sortie très ludique! Il faut un peu chercher son chemin dans ce trou labyrinthique, mais c’est ce qui fait son charme…

Total Page Visits: 138 - Today Page Visits: 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.