WEEKEND EN HAUTE-SAÔNE

25/26 Janvier 2020.

Participants SCOF : Isa, Keltia, Albin, Philippe

Départ de la Région Parisienne vendredi 15h. Arrivée au gite des gougnotes à 20h après quelques courses au supermarché à Langres. Accueil toujours sympathique dans ce gite qui ne transpire pas vraiment l’ambiance spéléo, mais est plutôt une enseigne bonbonnière très cosy et confortable.

Samedi matin.

Après un lever pas vraiment aux aurores, et préparation de l’équipement, départ vers Bournois. Arrivée sur le site à 11h30 : Personne ! Etonnant pour un lieu aussi connu. Nous nous préparons sur le parking, puis direction le trou.

L’équipement réalisé assez rapidement,
Descente toujours aussi glissante

nous descendons les quelques mètres de la doline qui nous emmène à la galerie. Les deux premiers ressauts, déjà équipés de cordes sont franchis rapidement.

La première petite vire est équipée par Isabelle.

Après une tentative erronée sur le premier couloir désobé au point bas de la galerie, nous descendons dans le second boyau situé quelques mètre plus loin ; ambiance spéléo. Nous déjeunons à la salle du pilier où les sandwichs de pain complet/jambon/fromage vite avalés sont gage d’un plus grand réservoir énergétique que ceux au pain de mie. Quelques chauve-souris nous montrent le chemin et nous entamons notre premier ramping jusqu’à la grande vire que Philippe équipe.

Accès à la chatière
La vire

Le passage se fait sans encombre. La chatière passée, le premier laminoir un peu chargé en eau nous refroidit un tantinet. Isabelle déploie le système D avec une progression, kit sur le ventre qui lui permet d’éviter le bain. Le second laminoir est vite franchi et nous permet d’arriver dans la galerie du métro, où nous cheminons

Le métro aux heures de pointe.

tranquillement tout en se sentant observé (!) voir photo.

Le retour s’effectue tranquillement à part un « saut de poignée » qu’Isa part récupérer à quelques centimètres du puits lors du passage de la grande vire (Merci !). Retour au gîte vers 19h30.

TPST : 6h00 La Malatière est vraiment très agréable à faire, sans technicité complexe et qui permet d’apprécier des types variés de paysages.

Dimanche matin.

Départ pour le petit Siblot où nous nous contentons de repérer l’entrée du puits principal. Isa et Albin font quelque pas sans équipement par l’entrée secondaire pour aboutir au-dessus du balcon. La descente complète sera pour une prochaine fois…

TPST : 15 mn 😉

Retour à Paris dans l’après-midi.

2 réflexions sur « WEEKEND EN HAUTE-SAÔNE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.